Un novice entre dans la communauté au Salvador

6 septembre 2005

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

CONTACT : Jennifer Roseman, directrice de la communication et du développement
(509) 474-2395 ou (509) 994-5032

Pour la disponibilité des photos, contactez Jennifer Roseman

Sœur Margarita Hernandes a commencé à enquêter en 2001.

Elle a rejoint Vilma Franco à Santiago du Chili, où toutes deux font leur noviciat canonique, grâce au Conseil provincial de la Province Bernarda Morin.

Margarita est née en novembre 1980 à Puerto Parada, Usulutan, et a déménagé avec sa famille à La Papalota lorsqu’elle avait 10 ans, cherchant à échapper au conflit et à la peur de la guerre civile. Elle a senti sa vie changer lorsqu’elle a rencontré ses nouveaux voisins dans son petit village en 1995. « Dieu, qui est la Providence, est venu à moi », dit-elle. Les Sœurs de la Providence étaient arrivées et elles vivaient juste en face de sa maison.

Elle et sa sœur aînée Rosa se sont impliquées dans des programmes catéchétiques et des groupes de jeunes, ainsi que dans la préparation de la liturgie et des groupes de danse. Les sœurs ont invité Margarita à réfléchir à la vie religieuse. En 2001, elle a participé à une expérience « Come and See » et l’année suivante, elle a commencé une expérience de vie plus longue avec les sœurs Maria Antonieta Trimpay et Monica Campillay.

Margarita a été reçue comme postulante en septembre 2002, avec son père, ses frères et sœurs à ses côtés. Sa mère était morte plus tôt cette année-là. Pendant l’étape de formation des postulants, elle espérait pouvoir « être bien formée pour servir les autres et pour devenir une Sœur de la Providence, avec tous les moments agréables et difficiles que cela pourrait apporter ».

Au départ, elle craignait de ne pas réussir à s’intégrer dans la communauté. Elle ne craint plus cela, mais s’interroge sur sa propre capacité à être ouverte dans le processus de formation. Elle dit que la chose qui l’a le plus aidée dans son processus de discernement est « l’accompagnement par un directeur spirituel et ma prière personnelle ».